Le chimique, le physique, le biologique puis… le psychique !

On pourrait appeler « Chaînes de Vie » ces incroyables successions de reproductions d’êtres vivants, qui débutent toutes il y a quatre milliards d’années avec  les premières bactéries et qui se poursuivent de manière ininterrompue jusqu’à chacun des êtres actuellement vivants. Quand on sait la précarité de la vie, ces chaînes ancestrales qui conduisent individuellement à chacun d’entre nous tiennent véritablement du miracle. En effet si on les met en rapport avec le nombre de chaînes qui ont été interrompues – c’est-à-dire le nombre d’être vivants morts sans s’être reproduit au moins une fois – depuis l’apparition de la vie sur Terre, la probabilité d’existence de notre chaîne personnelle doit être infinitésimale. Dès lors, mettre un terme à sa propre chaîne en décidant rationnellement de ne pas se reproduire avant de mourir, comme en font le choix certaines personnes, pourrait sembler l’expression d’un orgueil démesuré de la Raison face à la Vie.

Pourtant, peut-être peut-on désormais considérer qu’il existe une autre manière de perpétuer cette chaîne.

Continuer la lecture de Le chimique, le physique, le biologique puis… le psychique !

Triste espèce

le 22 juillet 2021

En effet, les loups auraient tort de se gêner devant l’apathie du troupeau consentant, hébété et abêtit.

Dire « personne ne réagit« , c’est ne pas rendre hommage aux corps et cris inaudibles qui s’élèvent dans le silence des yeux bouchés. Mais il est vrai qu’ils sont si peu…

L’épaisse et étouffante brume des matins bruns continue à se lever. Avec la lente, insidieuse et inéluctable progressivité qu’on lui a toujours connue…

Triste espèce.